lundi 29 février 2016

Gazette#9 - Liege Underground

Ahlala, la Gazette du Rock s'expose à Liège et au Havre ou part en vadrouille ici et là et on oublie de vous en informer...ou juste trop tard.
Tout récemment vient de s'achever une expo au Point Culture de Liège, pour qui on a fait un fanzine "Liege Underground" dans le cadre de leur thématique  Belgium Underground. Le vernissage- présentation était très chouette, on a dit deux-trois bêtises, pas trop, et d'autres personnes ont racontés des anecdotes amusantes et très  intéressantes.
Le fanzine (5 euros) est disponible aux Point Culture de Liège et de Bruxelles. Point Culture, c'est le nouveau nom de la médiathèque.











































Et la Gazette du Rock 9 sur "la naissance du rock" est sortie au milieu de l'hiver, avec une couverture de Det!Un petit aperçu de ce que vous pouvez déguster pour 6 euros(+port)...48 pages et un sous bock, waw! un mot doux à Stella, et hop, c'est chez vous



Un de ces sous-bock est caché dans la gazette ( Siscalocca, Jampur Fraize, Det, Jbgg ). A l'arrière-plan, un aperçu de pages pour le prochain numéro car il y en a qui prennent de l'avance.




une enquête de Lib et les papys et mamys de rock par Jbgg
la famille Constant
Jampur Fraize enrichit notre discothèque
une interview de Nix (Kinky et Cosy)
Fifi nous conte la recherche de documentation
Alexis Horellou et Tanguy Ferrand nous plongent au creux du sillon tandis que Ron Dadourone nous parle salade romaine
L'alphaburt de Burt
Cecily, Det et des mamys par Siscalocca
Anne Citron et la découverte du swing
l'histoire certainement vraie des Saxe Pistols par Dish
Une interview King Khan et le Jésus de Motorëth de Det en facheuse position
Taga, Alexmayo,Patrick Regout, Bart Johnson...
Raphael Louviau fait sa mauvaise tête et nous parle de la mort du rock
On découvre les premiers émois des lundis de Peggy Van Reeth 
et ça c'est le dos, avec Mo/Cdm




lundi 1 juin 2015

gazette du rock number ouite

Ben voilà, la v'là la nouvelle Gazette du rock! Elle parle des origines du rock, du blues et du jazz et a gagné des pages en plus! (48pages pour 6 zorro avec l'autocollant Mezzo). C'est JBGG qui fait la couverture, il s'est appliqué, puis, outre Det  et Jampur, on y trouve les collaborations de SiscaLocca, Lib, Ron Dadourone, Stephane Dupont, Dish, une interview Mezzo, Une autre d'un DJ 78 tours, L'Empereur Patrice, Anne Citron, Fifi, Raphael Louviaux, Peggy,Alexis Horellou, heu... heu....me rappelle plus...Mais c'est du tout bon, comme un bon vieux whisky qui se boit sans soif. Quelques extraits? allez hop!


Ici nous avons du texte avec des images et une photo

Ici, c'est plutôt des images avec du texte et des photos (et du vieux rockeur liegeois)


Ici, des pages de bd rigolotes

ici, c'est aussi des bd, avec de l'historique dedans mais rigolotes aussi

Ici, nous avons un dossier fort intéressant, au dos

Une double page de bd rigolote avec de la couleur

ici, un habile mélange de texte et de bd historique, et le cadeau qui traine dessus

ça c'est important: l'edito, c'est Jean-Paul Schroeder de la Maison du Jazz qui l'a écrit. On trouve une chouette interview de lui dans le Larsen qui est à côté (mais le magazine est moins drôle)

du texte avec des images mais pas trop de couleurs parce que c'est blues

moui bon, il y a un gros mot.

une histoire avec des ivrognesses et pas trop de couleurs

ici, c'est un peu du texte et un peu des images en même temps.
Et sinon, il y a encore plein d'autres pages, hein. La Gazette est distribuée à Liège, à Bruxelles, à Lyon et Pontarlier pour le moment. elle a déja été se promener à un marché Vintage à Mons, à Amiens au festival BangBang et on a aussi été invité à un apéro littéraire au grand Curtius à Liège et c'était sympa. On a dit des bétises bêtes et/ou rigolotes (ça dépend qui) et des choses intelligentes mais comme nous ne sommes pas des philosophes à chemise blanche, on a pas été entartré.Voilà.
Vous ne trouverez pas ce dessin dans la Gazette le quota d'imbécilités étant atteint.

mardi 21 octobre 2014

La Gazette du Rock à Pontarlier

Le WE passsé, la Gazette du Rock était au salon du livre jeunesse de Pontarlier, car il n'y a pas d'age pour écouter ou lire du rock. pontarlier, c'est la capitale de l'absynthe mais on y trouve du whisky dans les placards, du Comté et de la saucisse de Morteau.
C'est toujours un plaisir d'y aller et on revient toujours avec de terribles trucs dans nos musettes (outre du fromage etc) car il faut dire que VIRGO, le magasin de BD-Musique tenu par Adeline et Gilles est formidable, tout comme eux. (non, c'est pas vrai, eux, ils sont encore plus formidables!)

Voici un échantillon de la cuvée 2014 du magasin.

Cette année, nous étions en comité réduit à Jampur Fraize et JBGG...mais je suis retombé sur un récit de Fifi datant d'il y a un an ou deux représentant bien l'ambiance. On regrette bien qu'il n'était pas avec nous cette fois, histoire d'avoir un nouvel épisode...et lui aussi, il regrettait bien d'être resté à Liège! ha!ha!ha!.

Donc, Pontarlier, dans le Doubs par Fifi, expert en fait divers hyperréalistes (après, il y a quelques photos):























message personnel à l'intention de Fifi: si tu retrouve un autre épisode dans tes cartons, il te le sera échangé à la Maison du rock contre du Comté et de la saucisse de Morteau. Merci.


Salon 2014
Voici JBGG dans sa période bleue due à un abus de Vicks Blue.
 Il nous montre fièrement son dessin pas drôle (la gazette du Bayou)

Jampur a Fait un nouvel adepte pour la chapelle du rock.
C'est Bratt, un chouette dessinateur de strips avec un triangle qui s'appelle Monsieur carré.

En fait le rock et les cornes du diable, c'est un genre qu'on se donne.
De plus loin, le stand, c'est ceci.

Pourtant de près, on fait beaucoup d'efforts pour attirer un large public.
En avant-première, l'ébauche potentielle de la couverture de la gazette 8.
Fidèle aux principes de Jagger/Richards, Jampur s'octroie la paternité de celle-ci
(alors qu'on voit bien que c'est du Brian Jones)

Jbgg peinturlure. Il fait des couvertures pour les 100 prochains numéros
En réalité, il n'y a pas de quoi être fier. Le dessin n'est pas terrible
et le jeu de mots vraiment trop facile.

Lundi matin. Sapristi, vite!vite! Une dernière dédicace pour Gilles et Adeline, j'allais oublier.
Par contre, on n'a pas compris comment le facteur réussi à atteindre les boites aux lettres.

Un dernier crochet par Virgo pour mettre le fanzine dans leur boite, un au revoir au vendeur et au patron du café du théatre, un remplissage de coffre en fromage et en route pour le retour. C'était un super WE avec un ciel tout bleu qui faisait mal aux yeux...